Petites pensées reproductrices

Je suis à table avec, à ma droite, Gussette en train de manger ses pâtes et à ma gauche, Alcide que je suis en train de goinfrer de purée. Mon assiette à moi est devant moi mais à peine entamée vu que je gère au fur et à mesure les demandes de l’une et les réclamations (MANGEEEEEEEER) de l’autre.

 » Maman, je voudrais un verre et de l’eau s’il te plaît*.
Pfff ! Je n’arriverais jamais à manger, moi** !
C’est ta faute, Maman…
???…
Ben oui, t’avais qu’à pas dire oui à Papa pour qu’il mette sa graine dans ton ventre !« 

Un conseil jeunes parents innocents et pleins de bonne volonté : oubliez d’expliquer les choses de la vie à vos enfants, ça se retournera contre vous !!!


* Oui messieurs-dames, ma fille à moi elle est polie des fois. Des fois seulement, rassurez-vous. Et oui aussi, si je mettais le couvert en entier d’emblée, certes je laisserais Bébé brailler deux minutes de plus, mais je n’aurais pas à me relever…

** Ce qui ne m’empêchera donc pas de râler même si c’est mon entière faute si le couvert n’est pas mis complètement.


Au passage je remets ici la précédente réflexion de Gussette pour ceusses qui esquivent, à raison, le Livre des Visages :

En attente des résultats du premier tour, Jérôme met le live de France 2. Gussette n’y pipe rien, mais une vidéo reste une vidéo : elle s’installe devant l’ordi. Au bout d’une minute, elle désigne David Pujadas :

« On dirait un singe !« 

Publicités

Jérôme a compris…

… le problème des nuits d’Alcide.

En fait Alcide se prédestine VRAIMENT à devenir marin* et il a déjà commencé à faire des rythmes de quart !!!


* Ce que vous ignorez peut-être si vous ne faites pas partie de mon entourage proche, c’est qu’Alcide porte en fait un prénom de marin. C’est peut-être pour ça que, à l’inverse de Gussette, il y aura d’autres Alcide dans sa classe (environ 3 ou 4 en fonction des estimations). Sacrebleu, échec critique ! On aurait mieux fait de lui dégotter à lui aussi un prénom qui n’existait pas !!!

Dédicace aux professionnels du livre

C’est Jules Renard qui l’a dite :

Le métier des Lettres est tout de même le seul où l’on puisse, sans ridicule, ne pas gagner d’argent.

Le cycle et le marteau

Les mecs c’est la truelle et les filles c’est menstruel

Ben quoi ? C’est qui qui fait les travaux à la maison ?

Remercions Jérôme pour cette pensée hautement philosophique !

Dites-le avec des fleurs

Le 30 mars prochain, nous marions un couple d’amis. Comme les mariages thématiques sont plutôt à la mode depuis quelques temps (vidéo-ludiques, asiatiques, médiévaux…), les Chiwis nous ont mis au défi d’adopter un genre plutôt roots puisque le thème retenu cette fois est la nature.

J’aime bien ce thème : il offre une multitude de perspectives, et il m’a permis de trouver une idée bien chouette pour vêtir la Gussette (oui, cette fois, elle nous accompagne) : une robe toute simple à manches raglan sur laquelle j’ajoute un paysage à coups d’appliqués (et la prochaine fois, je me renseigne sur la méthode AVANT de découper les formes… bon bref). Par contre pour ma pomme*, ça vient pas !!!

A ce stade, je m’interroge. Avec un thème pareil, pensez-vous qu’il soit de bon ton que je me présente en tenue d’Ève et pas épilée ?

* jeu de mot involontaire

Gasconnade

Vous l’avez sans doute remarqué, je suis une grande adepte des superlatifs et autres exagérations. C’est comme ça, il faut toujours que j’en rajoute. Ce qui me perturbe quand même un petit peu, parce que j’ai beau remonter tous les arbres généalogiques de ma Môman, y’a bien des Normands, des Dunkerquois, des Irlandais, des Prussiens, des Suédois… Y’a pas de Marseillais ! Et là, ça colle vraiment pas, parce que même si Bordeaux et Marseille sont toutes les deux en Occitanie, c’est quand même pas la porte à côté non plus hein…

Or dernièrement, je feuilletais la dernière acquisition littéraire de ladite Môman : un dictionnaire du parler Gascon. Et là, que vois-je ???

« Gasconnade (nf) : La gasconnade est au Gascon ce que la sardine est au Port de Marseille »

Alors là, tout va bien, je suis Gasconne jusqu’au bout des ongles, y’a pas de soucis !

Donc point de scrupules, je vais pouvoir en rajouter des tonnes sans avoir à me cacher, tout ça n’a rien à voir avec les Marseillais, ce sont des gasconnades !