Gussette, grande soeur

Depuis des années – depuis qu’on essaie d’agrandir la famille – je m’inquiète de la réaction de Gussette. Dans notre fratrie, ça ne s’est pas toujours bien passé et je ne voulais pas que mon aînée se sente lésée par l’arrivée du deuxième. Je me suis renseignée en amont sur le meilleur moyen de faire passer la pilule mais je n’aurais jamais cru que Gussette réagirait comme ça.

Gussette est la grande soeur la plus fière de la Terre.

Déjà, elle savait avant moi que j’étais enceinte. Pas eu besoin de faire d’annonce compliquée au moins… Elle a même géré les annonces (un peu de façon imprévisible et sans se poser de question) : « Hé ben Maman elle a un bébé dans son ventre« . La seule chose, c’est qu’il a fallu lui expliquer au début le risque de fausse-couche. Et tout le long elle a été très impatiente (« C’est quand qu’il sort de ton ventre, le bébé ?« ).

Je m’attendais néanmoins à deux phénomènes :

  • la régression ;
  • de la jalousie à la naissance.

En guise de régression, Gussette se contente de parler le bébé dès qu’elle est en présence de son frère, genre elle établie le contact. En guise de jalousie… toujours pas le moindre signe. Elle était fière comme pas deux quand Bis est venu la chercher à l’école la première fois et attends avec impatience d’avoir le droit de nous aider à s’occuper de lui (pour l’instant on fait ce qu’on peut).

Gussette, wonder grande soeur !

Et pendant tout ce temps, Gussette a continué à grandir. Elle a mis sa tétine à la poubelle cet été, elle a passé le cap de la propreté nocturne en décembre-janvier et elle impressionne tout le monde avec son vocabulaire venu d’une autre planète. Pour une régression, Gussette a bien grandi pendant ces 9 mois !!!

Mes ados

Ça fait plus de 4 ans que je me plains d’avoir une ado précoce à la maison. Tout va bien, j’ai maintenant la calculatrice qui va avec : Bis est boutonneux de naissance !

Ado

(Enfin le passage du pédiatre cet après-midi devrait nous en dire plus)

Mais j’ai pas de moutarde…

Où en est-on ?

Ce qui est avéré :

  • Je suis encore en vie (hé oui, malheureusement direz-vous).
  • Bis pète la forme et il est toujours au chaud.
  • Je ne fais pas de pré-éclampsie.
  • Je sors demain, sauf accouchement surprise, avec un simple traitement pour faire baisser la tension.

Ce qui l’est moins :

  • On ne sait pas pourquoi je fais de l’hypertension.

En direct de la maternité

Résultats sanguins pas franchement optimistes ce matin, me voilà en observation et en attente d’examens. En attendant d’en savoir plus sur mon avenir immédiat, petit aperçu de mon environnement proche.

La chambre est assez petite et vieillissante et la peinture… douteuse :

1457097442814-1982291058
Admirez le fabuleux mariage de vert et rose !

 

J’ai droit au Wifi pour 5€ par jour. On va commencer par la 3G hein…

Par contre, malgré le temps pourri, la vue sur les pins est plus sympa que celle des immeubles à Bordeaux !

14570982529581555951137

Bref, relativisons et prenons notre mal en patience, on en saura plus bientôt…

Edit du 5/03 : équipe vraiment sympa, bouffe pas top (ah tiens, on est à l’hosto), très mal dormi mais chouette vue ce matin au réveil à travers les vitres (sales) de ma chambre

IMG_20160305_080138

 

Mauvais rêve

Ce matin je me suis réveillée en me rappelant vaguement un mauvais rêve : ma santé et celle de Bis ne sont pas au top. Mais heureusement, le rêve finit bien, les analyses sont bonnes et finalement ce n’est rien.

C’est là que je me souviens que non ce n’est pas tout à fait un rêve. Si ce matin j’ai pu dormir au lieu de gérer Gussette et l’école, si ce matin Jérôme a embauché avec 1h30 de retard et finira 1h plus tôt ce soir, c’est parce que je suis au repos forcé.

La deuxième partie du rêve en est bien un par contre puisque les analyses sont seulement en cours et qu’aucun risque ne peut être écarté pour l’instant (sauf qu’au moins je suis suivie). Je prie en revanche pour que ça devienne réalité ou que du moins les conséquences soient minimes.

Depuis lundi, je ne suis pas très bien sans trop réussir à cibler ce qui ne va pas (barbouillée mais encore ?). Ma sage-femme est donc passée hier soir me faire un monito. Le diagnostic n’est pas exactement celui que j’espérais puisque je me retrouve en hypertension, ce qui n’est jamais bon signe sur une femme enceinte. Bébé va bien, c’est déjà ça. Le risque c’est que je sois en train de faire une pré-éclampsie, ce qui ne pourra être confirmé ou infirmé que par des analyses.

Voilà un mauvais rêve qui n’en est pas un. Impression étrange ce matin au réveil et globalement beaucoup d’inquiétude même si j’essaie de ne pas trop y penser.