Ode aux sangliers

Vous vous en souvenez peut-être, j’ai fait une petite allusion un jour à un vilain accrochage qu’a eu Jérôme il y a quelques temps. Selon Stich, les sangliers n’existent pas. Moi, non seulement je confirme qu’ils existent, mais en plus ils commencent un peu à me courrir, pour être polie.

Dans le contexte, Jérôme a accroché sa bestiole avec la C5, une voiture que j’ai déifié le jour même de son arrivée à la maison : hyper confortable, immense autant dans l’habitacle que dans le coffre, des options que je ne pensais même pas que ça existait (entre la suspension hydropneumatique et la boîte à gant réfrigérée – ou comment expliquer aux gens que faut pas s’inquiéter pour la fraicheur du champ’, t’as un frigo dans ta voiture), elle était rapidement devenue la voiture parfaite.

Alors j’ai un peu poussé Jérôme pour que si si on la répare, quand le carrossier a annoncé la facture au bout de deux semaines (pas pressé) : 2000€ de réparations, les deux radiateurs par terre et le longeron tordu. Deux semaines de plus jusqu’au passage de l’expert. Le carrossier n’a pas tout vu*, y’en a pour 3000€ minimum, sans compter ce qu’on peut encore découvrir en commençant les travaux. Bon ben là c’est clair… On oublie les réparations et on cherche une nouvelle voiture. Une C5 bien entendu, on nous la fait pas à nous !

Un peu pressé par le temps (ça traine déjà depuis un mois cette affaire), Jérôme cherche rapidement une C5 d’occas’, en trouve une chez un professionnel… à Saintes ! Pas grave, y’a moyen de s’organiser. Le temps d’avoir les sous de l’assurance, le temps de la remise en état de la voiture (deux semaines de plus donc), et Jérôme prenait le bus ce matin jusqu’à Bordeaux où il retrouvait une covoitureuse pour aller jusqu’à Saintes. De là, c’était un peu l’aventure, mais il  le sentait bien.

Pas moi. Je ne sais pas pourquoi j’étais inquiète. La voiture ne serait pas bien ou un truc bizarre…

Je vais me faire voyante, je dois avoir un don.

Donc ce matin, après avoir emmené la voiture à nettoyer comme convenu, le vendeur s’est fait foncé dedans. La voiture est morte, paix à son âme (mais pas le conducteur a priori).

Un mois et demi que je suis à pied (en fait moins, j’ai bénéficié d’un répit avec le prêt momentané de la voiture de mon Papy) puisque Jérôme doit bien aller travailler… avec ma voiture. Ce sans compter que la Twingo nous a fait le coup de la panne prolongée fin 2014.

Un mois et demi que je suis bloquée sur les courses… Je me suis vengée lundi dernier avec la voiture de Papy : paf, les sous !

Un mois et demi que je m’assoupis dans une voiture pas du tout confortable… La Twingo est très aménageable, mais c’est une citadine, pas une voiture faite pour faire de la route.

Un mois et demi et ce n’est pas suffisant… Il faut qu’on en cherche une nouvelle. En attendant, Jérôme est coincé à Bordeaux**… Pour rien.

Merci les sangliers hein !

* Entre son non-accueil et ses compétences limitées, je ne suis pas sûer d’avoir vraiment envie d’avoir à faire à lui finalement.

** Oui, il a quand même annulé le trajet à Saintes !

Publicités

3 réflexions au sujet de « Ode aux sangliers »

  1. Ce n’était sans doute pas marrant à vivre mais par contre à lire c’est un vrai régal ! ^^
    Mes condoléances à la, pardon aux deux C5, et une petite pensée émue pour le sanglier.
    Pour info, dans la famille de Géraldine, on chasse aussi le sanglier à coups de pare-chocs ! ^^
    Bizz à vous tous !

    Nico

  2. Je me rends compte que j’ai oublié de faire le débrief’ ici.

    En suivant, Jérôme en a réservé une à Marmande. Inquiet de ne pas recevoir le dossier qu’on lui a promis, il rappelle le garage : « Ah ben non monsieur, on l’a vendue le lendemain de votre réservation ! »

    Bon finalement, Jérôme en a trouvé une à Castres il y a deux semaines. Moins bien pour plus cher. On a appris récemment que la courroie de distribution n’a jamais été faite, youpi ! J’ai à nouveau une voiture mais Jérôme a explosé mon kilométrage. On avait zappé un détail : on a pris une assurance moins de 4000 km sur la Twingo vu les trajets que je fais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s