Adishatz 2014

2014 s’en va, c’est l’heure du bilan annuel (celui que je n’ai pas fait l’en dernier parce que j’avais la flemme de poster…). Pour l’occasion, WP nous livre son habituel feu d’artifesse, prenez-en plein les mirettes :


Cliquez ici pour voir le rapport complet.

 En vrai de vrai de la vraie vie, cette année :

  • J’ai optimisé mon nouveau téléphone que j’aime (j’en ai même offert un à Jérôme pour qu’il aime aussi le sien mais je crois qu’il n’est pas aussi accro)
  • J’ai joué à Ingress et rencontré plein de gens sympas, mais j’ai aussi fait une cure de désintox forcée : Jérôme a une dent contre Ingress et j’ai préféré sauver mon couple plutôt que mes moments de détente
  • Jérôme a perdu son patron (pour de vrai, pas comme la grand-mère de Kara), ça l’a beaucoup attristé et ça a été (et c’est encore) très compliqué. Depuis septembre, deux de ses collègues sont parties. Jérôme est sur le pont : on ne le voit plus.
  • En plus il a galéré avec des problèmes de justice. Ça s’est bien terminé mais ça a coûté bonbon en avocat pour se libérer d’une amende injustifiée. Pour se retourner pour fausse déclaration, faudrait encore y mettre le double, on a laissé tomber : on aimerait bien avoir notre terrasse avant 2025. L’avocat a dit à Jérôme que son problème avait été d’être trop honnête : CQFD.
  • On a enfin lancé l’asso au niveau local. C’est dur de se faire une place dans le paysage associatif de Lacanau, surtout avec une ludothèque qui arrive sur le même créneau au même moment.
  • On a lancé les Irréelles, c’était très chouette même si le succès n’était pas celui escompté. Jérôme a pourtant fait un très gros travail de communication auprès des assos de jeu du coin. Mais on y a tous pris beaucoup de plaisir et c’est ça qui compte !
  • Ma collègue Joie n’est plus ma collègue : elle est partie pour d’autres horizons… Bosser dans le spectacle en l’occurrence. Une belle opportunité pour laquelle on lui souhaite de la réussite. On croise les doigts bien fort pour elle, mais on lui en veut quand même de nous avoir lâché : elle était un élément important dans l’équipe et on l’appréciait beaucoup (pour se faire pardonner, elle est venue nous apporter des chocolats l’autre jour mais je ne suis pas sûre que ça suffise). On attend son remplacement pour janvier. Peut-être.
  • Gussette a fait sa première rentrée. Elle adore l’école et nous surprend chaque jour par ses progrès. On nous l’avait dit, mais quand même, on ne s’attendait pas à ça !

Dans les bonnes nouvelles :

  • On a marié la Barbade cet été.
  • Didou a eu un petit bébé cet été aussi.
  • Bouguibouga, Cadorette et Ärf attendent un bébé. Pour Bouguibouga, le retour de couche n’a pas été évident mais je crois qu’à présent elle couve avec amour. Pour Ärf, on lui souhaite que tout se passe au mieux tant il lui a été difficile d’en arriver là !

Des naissances attendues pour remplacer (ou pas) les départs, qui ont été nombreux cette année.

En BD, quelques sorties très chouettes, mais pas vraiment de pépite. Pour autant, le Prix K.BD devrait annoncer sa sélection officielle d’ici une dizaine de jours si on n’est pas trop à l’arrache. L’année a été globalement compliquée et la fin d’année particulièrement difficile principalement pour des raisons d’indisponibilités suivies. On souhaite beaucoup de courage aux personnes concernées.

Question jeux, en début d’année on a flashé sur Splendor et – dans un registre différent – on a aimé Concept qui permet de faire des parties informelles originales. Le très attendu Le lièvre et la tortue édité par le camblanais Purple Brain a ébloui le public ludophile français dès sa sortie en septembre. On applaudit Benoît Forget pour ce succès. Abyss, Colt Express et Parade nous ont aussi beaucoup séduit. Jérôme a eu le coup de foudre pour Five Tribes. Pour ma part, je crois qu’une deuxième partie dans de meilleures conditions seront nécessaires pour mieux appréhender la chose.

Pour le reste, je vous souhaite un excellent réveillon et une bonne crise de foie, et à l’année prochaine si tout va bien !

La fée électricité

On a un problème. Oui, encore un.

Gussette est à présent assez grande pour allumer les lumières.

Mais pas assez pour les éteindre.

La facture d’électricité va faire un bond je crois.

C’est un bonhomme

L’une de mes grandes batailles avec Gussette, c’est de lui faire respecter mon bazar.

Comme vous le savez déjà, mes gènes sylphes font que je suis passablement bor[biiip]ique. Promis je fais des efforts, et même s’il y en a encore pour douter, j’ai fait des progrès.

Mais le problème, c’est que Gussette s’en moque bien. Elle ce qui l’intéresse, c’est de dessiner. Du coup je passe mon temps à l’interrompre in extremis, un feutre à la main devant (au choix) une facture, les impôts, un bulletin de salaire… A chaque fois c’est le même refrain : « Gussette, as-tu demandé si tu pouvais dessiner là-dessus ? Tu sais qu’il faut toujours demander !« 

Là on était dans les dossiers de demandes de subvention avec Jérôme donc pas trop attentifs. Quand je suis revenue à mon bureau, j’ai trouvé ça :

facture
La facture de Mme Nounou toute gribouillée

Je montre donc l’objet du délit à Gussette :

« Gussette, qu’est-ce que c’est ?
Un bonhomme.
Sur quoi ?
Sur ça. »

Merci chère enfant, je te sens responsabilisée, là tout d’un coup !

La confiance règne

Elle règne sans doute un peu trop d’ailleurs, je vous invite à vous méfier un peu plus. Je m’explique.

L’autre jour, une mise à jour déconne à l’installation. Je procède donc comme d’habitude :

  • je désinstalle ;
  • je vais reprendre le logiciel sur Internet qui est fatalement la version la plus récente ;
  • je réinstalle.

Jusque là, je n’ai jamais estimé cette démarche problématique si tant est que je pioche dans des sites « de confiance » tel que le très célèbre nom binaire également connu sous l’intitulé Télécharger.com que j’utilise régulièrement depuis une quinzaine d’années.

Je m’aperçois maintenant que le problème n’est pas nouveau et qu’il est pointé du doigt depuis pas moins de deux ans, mais me concernant, je n’avais pas vu l’info et ne m’en étais jamais inquiété n’ayant jamais eu de soucis. Je précise que je suis toujours attentive aux installations sauvages et que je n’ai pas mis Java à jour depuis perpet car je ne trouve pas l’astuce pour faire la mise à jour en échappant à Ask.

Néanmoins cette fois-ci, j’ai téléchargé mon logiciel comme d’habitude et je m’en suis mordue les doigts. Il m’a fallu une semaine et l’aide de mon homme pour me débarrasser d’un virus franchement encombrant.

Moralité : quand vous chargez un logiciel, débrouillez-vous pour le trouver chez l’éditeur !