Le trac

On m’avait dit que le jour de la rentrée, c’était le jour des larmes. Celles des enfants et celles des parents.

  • Pour l’enfant, j’étais globalement pas trop inquiète, même si la vue d’autres enfants en pleurs pouvait toujours avoir un impact négatif.
  • Pour la mère, j’étais franchement sereine tout en me disant que attention, on ne sait pas si le jour J ne sera pas juste complètement terrible.

Surtout que le copain T. de chez Mme Nounou est allé se fiche dans la classe d’à côté. Depuis le temps qu’on disait à Gussette qu’elle irait à l’école avec T… Grumph.

Mais j’ai quand même mis toutes nos chances de notre côté pour que ça fonctionne bien : on a déifié l’école, diabolisé le maître (ah non ça ce n’est pas une bonne idée), lu des histoires, expliqué comment ça se passait, on a été voir l’école ensemble pendant l’été et on a gardé l’option « Nounou »* après la classe pour une transition tout en douceur…

Et puis hier matin, à 8h30, au lieu de pioncer tranquillou vu que ma fille écrasait son oreiller méchamment, j’ai commencé à flipper : est-ce que j’ai bien prévu ça ? et ça est-ce que c’est OK ? holala, le cartable qui n’est pas encore prêt, je vais oublier un truc, c’est sûr ! C’est vite passé, Gussette m’a fait une journée monstrueuse : tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Jusqu’à ce matin.

On m’a dit que je devais pleurer, pas avoir le trac comme si je passais un examen. Alors pourquoi le trac, sachant que je ne suis pas inquiète pour ma fille outre mesure ? Bonne question, merci de l’avoir posée.

Gussette était ravie d’être à l’école, y’avait plein de livres, plein de jeux, plein de trucs à faire. On a fait connaissance avec le maître et avec l’ATSEM qui est toute gentille et toute jeunette. Avec Papa, on a fini par se sentir de trop et on est parti avec un bisou. Je pense que ça ira mieux ce soir quand je la récupèrerai chez Mme Nounou et qu’elle me racontera sa journée de façon aussi chaotique que d’habitude. Là tout de suite maintenant, je viens juste de me rappeler que j’ai oublié de prévenir le maître que la propreté à la sieste, c’était encore périlleux…

* Mme Nounou a des places de libre. Vous habitez Lacanau ? Vous cherchez un mode de garde souple et rassurant pour votre enfant ? Contactez-moi !

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le trac »

  1. Formule n° 1 : L’enfant se barre avec les copains et toi, tu te retrouve comme un C sans avoir le bisous du départ. (trop de préparation)
    Formule n° 2 : l’enfant chiale parce qu’il ne veut pas quitter sa mère (connait pas)
    Formule n° 3 : L’enfant te met à la porte de l’école voire même décide de prendre toute seule l’autobus parce qu’elle est grande et toi, tu flippes toute la journée et 25 ans après tu culpabilises encore parce que ta fifille chérie ne sachant pas lire, s’est retrouvée toute seule au milieu de la cour sans que personne ne la remarque sauf la dame du bus 10 mn après la rentrée.

    1. Globalement j’ai eu la formule n°1, mais avec bisou quand même. Pour la n°3 : aucun danger, ma mère m’a bien briefée (puis bon, si je demande le bus alors qu’on habite à 500m de l’école, je crois que la mairie va me rire au nez…)

  2. Ma soeur a aussi eu l’option numéro 1 pour la première rentrée de son fils.
    Et pour la deuxième rentrée de Chloé je sais pas pourquoi j’ai eu un peu le tract comme si c’était la mienne alors que tout allez bien se passer vu la première année pas de soucis à se faire…
    Bonne rentrée à Celes (qui soit dit en passant a de jolis couettes, les mêmes que Chloé lol)

  3. Alors la rentrée :
    _ dans la cour, y a beaucoup beaucoup de monde, de bruits, ça crie et on se demande ce qu’on fait là, surtout qu’on connait pas vraiment qui que ce soit.
    _ Ma maman et mon papa, ils sont pas là pour me tenir la main : c’est l’angoisse.
    _ tout s’organise petit à petit et ça devient l’horreur, faut se présenter devant tout le monde ! On a envie de pleurer mais comme on est grand, on évite. De peu.
    _ On rentre dans la classe qu’on connait pas avec les enfants qu’on connait pas. On a peur. Surtout qu’il y a pas de jeux. va falloir travailler, ça va vraiment être dur.

    A 16h30, on est bien fatigué mais ça c’est pas trop mal passé ! Ouf !

    Comme vous vous en doutez peut-être, ce n’est pas la rentrée de Manec’h et Corwin mais la mienne qui s’est déroulée ainsi.
    Pour mes 2 zouaves, d’après la maman et ce que j’ai pu en constater ce matin, c’est vraiment l’option 1.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s