22 v’là les portes !

Quand on est parents, il y a des moments qu’il convient de craindre tout particulièrement : ceux liés à la mobilité.

D’abord quand l’enfant commence à se mouvoir. Sur les fesses, à quatre pattes ou en roulant, peu importe la méthode, le résultat est le même : l’enfant devient beaucoup moins contrôlable !

Ensuite il y a la marche.

La troisième étape, c’est l’ouverture des portes.

Gussette ouvre les portes
Et on en est là…

Curieusement, c’est le moment où on regrette d’avoir un enfant de grand gabarit…

Bon, autant dire que je n’ai pas vraiment hâte qu’elle ait le permis de conduire !

Le cycle et le marteau

Les mecs c’est la truelle et les filles c’est menstruel

Ben quoi ? C’est qui qui fait les travaux à la maison ?

Remercions Jérôme pour cette pensée hautement philosophique !

Préparez Halloween, lisez des BD

Ah tiens, et si pour une fois je prenais la peine de faire suivre l’info ?

LA NEUVIÈME CASE – LE JEUDI 31 OCTOBRE À 20H

Bon alors ce n’est pas compliqué et ça n’a rien à voir avec les maisons de la brousse africaine. Ça se passe tous les derniers jeudis du mois (sauf en décembre, c’est un autre jeudi parce que les chroniqueurs n’ont pas dessoûlé / crèvent d’indigestion / préparent le réveillon suivant… Barrez les mentions inutiles… Ou aucune d’ailleurs) au petit resto bio L’oiseau cabosse à Bordeaux, rue Sainte Colombe. Au passage vous pouvez y manger, c’est super bon, ce n’est pas cher, l’ambiance est sympa, la déco a été faite par Stento et il ne prennent pas les tickets resto.

Revenons à La neuvième case qui est quand même le sujet du jour. Le principe est un genre de K.BD en vrai, variante corrigée du Raging Bulles qui commençait à bloquer sur Bordeaux (d’ailleurs ça se passe au même endroit, au même moment, avec globalement les mêmes gens) : des chroniqueurs (souvent des pros de la BD : libraires, auteurs, éditeurs, bibliothécaires… blogueurs [keuf keuf]) échangent autour d’une sélection de BD pour offrir un panorama hétéroclite de l’accueil qui peut être réservé à un titre.

Et donc le prochain c’est le 31 octobre, et pour l’occasion, on vous propose de mettre le nez dans Elmer (que c’est une BD géniale que j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps), Cross Game, Là où vont nos pères (que c’est une BD géniale qui m’a fait vibrer toutes les tripes de mon corps) et Norton Gutiérrez. Évidemment, l’entrée est gratuite et c’est ouvert à toute personne de bonne compagnie (donc vous, non ?) et qui pue pas trop des dessous de bras parce que le succès de La neuvième case fait qu’on est un peu à l’étroit en fait…

Et pour rebondir sur le joli titre de mon article, je vous rappelle (puisque vous y allez régulièrement, vous le savez déjà, hein ?) qu’en ce moment, c’est le mois des monstres sur K.BD !

Le chat Potté

On aurait pu l’appeler ainsi, ou Potée* vu que c’est une femelle, y’a qu’à voir…

akasha

Mais notre nouvelle colocataire s’appelle Akasha et ça lui va bien vu qu’elle est effectivement bien rousse et entourée d’une gangue de Ka-Soleil (oui bon là je vous perds un peu, désolée).

Elle est très très TRÈS câline, intelligente, déjà bien dressée (la litière, tout ça…), difficile de croire que c’était un chat sauvage menacé de mort ! Il va falloir qu’elle apprenne qu’on ne monte pas sur les tables, mais contrairement à son prédécesseur, elle n’a pas commencé par dévorer les câbles de Wii.

Gussette s’est trouvé un compagnon de jeu auquel elle accepte de prêter ses jouets, ce qui est très drôle à voir, mais cette nouvelle camaraderie n’est pas sans quelques désagréments de part et d’autre. Cette fois ce sera à Gussette d’apprendre… la douceur (et ce n’est pas gagné, croyez-moi) !!! Heureusement que la créature est aussi d’une extrême patience.

Bref, voilà, la maison est à nouveau équipée d’un félin.

* Miam !

Des livres pour vos enfants : Tatsu Nagata

Wouh que je l’aime ce thème… La bouée de sauvetage du blog quand je n’ai rien à raconter !

Donc aujourd’hui je vais vous parler d’un auteur que j’aime beaucoup, comme d’habitude (quel serait l’intérêt de parler d’un auteur que je n’aime pas, je vous l’demande ?), Tatsu Nagata !

Ah ? Un Japonais ? Que nenni !!! Derrière ce pseudo très nippon se cache en fait un célèbre auteur français bien de chez nous : Thierry Dedieu, qui en a peut-être eu assez des succès faciles, ou a peut-être profité de l’occasion pour s’offrir une nouvelle image ? En tous cas, selon la mythologie nagatienne, Tatsu est un scientifique japonais spécialisé dans l’observation du monde animal, et ma foi, on veut bien y croire le temps d’une lecture ou deux (ou plus).

La particularité de Tatsu Nagata, c’est de faire des albums-documentaires très simples, très courts, très décalés et très animaliers pour les tout-petits, Les sciences naturelles de Tatsu Nagata. Du pou au lion en passant par le vache, tout le règne animal y passe grâce à des dessins épurés et colorés assortis d’une simple phrase sur les pratiques caractéristiques de la bête en question. Et ce n’est pas tout. Depuis quelques temps, il s’adonne à des ouvrages plus globaux, Les carrés de nature de Tatsu Nagata, avec des noms très cocasses tels que Des bêtes avec du sable entre les orteils ou Des bêtes qui se gèlent les fesses. Plus récemment, il a aussi sorti un recueil d’affiches écolos, mais j’avoue l’avoir découvert là en rédigeant mon article, je ne saurais donc vous en dire plus…

Bref, ce sont des petits livres très accessibles pour découvrir nos amis les bêtes quand on est tout jeunot. Et si Ricochet les conseille dès 5 ans, on peut vraiment diviser par 2 le nombre d’années nécessaires à la bonne compréhension de ces ouvrages (d’ailleurs à la médiathèque, on préfère les ranger dans les albums Petite Enfance où ils trouveront plus facilement leur public que dans les documentaires sur les animaux).

La fiche de Tatsu Nagata sur Ricochet et le blog de Tatsu Nagata

Les sciences naturelles de Tatsu Nagata vues de dehors
Les sciences naturelles de Tatsu Nagata vues de dehors
Les sciences naturelles de Tatsu Nagata vue de dedans
Les sciences naturelles de Tatsu Nagata vue de dedans
Les carrés de nature de Tatsu Nagata vus de dehors
Les carrés de nature de Tatsu Nagata vus de dehors
Les carrés de nature de Tatsu Nagata vus de dedans
Les carrés de nature de Tatsu Nagata vus de dedans