Bretagne or not Bretagne

On ne sera pas resté bien longtemps en Bretagne, mais on peut dire qu’on en aura fait le tour : Nantes – Rennes – Fougères – Rennes – Saint-Brieuc – Morlaix – Brest – Quimper – Vannes – Nantes. En route nationale. On a ainsi pu visiter les routes paumées près de Fougères (mais pas le château de Mélusine), le KFC de Saint-Brieuc et la mairie de Brest. C’est formidablement beau la Bretagne !*

Bon, mis à part les classiques (les vagues qui explosent sur les phares, les collines** bucoliques, les forêts magiques, les légendes féériques et les binious des Fest-Noz), on peut dire que la Bretagne est vraiment chouette pour rouler dedans. Elle est gratuite. Si si. Aller à Brest depuis Bordeaux coûte autant en péage que d’aller à Toulouse. 700 bornes au même prix que 300km, la mer en plus et le soleil en moins ! Et pis c’est pas des routes toutes pourrites hein, ce sont des grosses nationales presque comme des autoroutes. Ça donnerait presque envie d’y passer toutes ses vacances !

Presque. Y’a aussi des inconvénients à la Bretagne. Et ça fait partie des clichés. Il y fait VRAIMENT humide, même quand il fait beau. Deux victimes à la maison. Jérôme n’en fait pas partie évidemment, c’est toujours les mêmes qui trinquent…

* lol

** Pardon, le « Massif » Armoricain est composé de montagnes. De très vieilles montagnes. Très plates donc.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Bretagne or not Bretagne »

  1. Oh mais je vais quand même une fois par an chez le médecin hein, il faut bien renouveler mon certificat médical pour le sport 🙂
    T’as pas parlé de notre stop à Auray pour les crêpes !

  2. Bah, il a pas plu, pendant votre séjour à Brest.
    Du coup, on avait pris un hébergement près d’un étang pour bénéficier d’une bonne humidité matinale.
    Autrement, pour les routes : merci Anne.

    1. Si si ! Il a plu samedi matin ! Deux fois 1 minute 30. Un crachin bien pourri d’ailleurs. Heureusement que la pluie ne tient qu’1 minute 30 chez vous ! (ou c’est ça que tu appelles « il n’a pas plu » ?)
      Pour les exemptions d’impôts, on a eu Aliénor nous, mais les Français tenaient à « récupérer » un lopin de terre anglais au sud-ouest de leur royaume. Résultat, non seulement on a perdu nos exemptions d’impôts, mais en plus on a mis 4 siècles à s’en remettre. Maintenant on est cernés par les autoroutes les plus chères de France !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s