Dites-le avec des fleurs

Le 30 mars prochain, nous marions un couple d’amis. Comme les mariages thématiques sont plutôt à la mode depuis quelques temps (vidéo-ludiques, asiatiques, médiévaux…), les Chiwis nous ont mis au défi d’adopter un genre plutôt roots puisque le thème retenu cette fois est la nature.

J’aime bien ce thème : il offre une multitude de perspectives, et il m’a permis de trouver une idée bien chouette pour vêtir la Gussette (oui, cette fois, elle nous accompagne) : une robe toute simple à manches raglan sur laquelle j’ajoute un paysage à coups d’appliqués (et la prochaine fois, je me renseigne sur la méthode AVANT de découper les formes… bon bref). Par contre pour ma pomme*, ça vient pas !!!

A ce stade, je m’interroge. Avec un thème pareil, pensez-vous qu’il soit de bon ton que je me présente en tenue d’Ève et pas épilée ?

* jeu de mot involontaire

Des livres pour vos enfants : Pierrick Bisinsky

Parce qu’il faut bien commencer quelque part, commençons dans l’ordre alphabétique (ça deviendra suffisamment chaotico-sylphique à mesure que j’ajouterai des auteurs)

Pierrick Bisinsky ne se présente plus (sauf pour LF donc), on le trouve dans toutes les bibliothèques et librairies pour enfants. On le reconnait aisément à ses couleurs vives. En fait il ne fait pas du dessin, il fait du découpage, d’où un rendu sans volume, mais avec des formes plutôt originales. Il s’acoquine régulièrement avec Alex Sanders (que je vais m’empresser d’ajouter à ma liste tiens).

On le retrouve avec Babilou ou Tous les… mais également avec tout un tas de petits livres où les tout-petits découvrent le monde. J’adore en particulier la collection des Tous les… qui est drôle avec un format sympa en répertoire.

Ses livres (cartonnés) sont lisibles à tout âge, dès la naissance*.

La fiche de Pierrick Bisinsky sur Ricochet


*Si-si, même à ces enfants dont on croit que ça ne sert à rien de leur lire des livres les pôvres ! Voyez ce qu’en dit Dominique Rateau

Des livres pour vos enfants (1)

A l’annonce de la terrible nouvelle qu’a été le décès de Mario Ramos (mon idole), j’ai appris que certains jeunes parents en mal de nouvelles lectures pour leurs enfants appréciaient d’avoir quelques idées pour changer (et faire mal à leur porte-feuille à leur prochain passage en librairie…).
J’ai donc tenté un recensement des auteurs jeunesse que j’aimais. Pour commencer, ce nouveau cycle (plus jeunesse que les clips pourris hein ?), voici un sommaire. Ce listing est non-exhaustif parce que ça n’est jamais exhaustif de toutes façons, du coup il est possible que la liste s’allonge par la suite. Mon idée, c’est de faire un post par auteur ensuite. Ça va être long. Très long. Mais avec ça, les jeunes parents auront de quoi faire.
Ce cycle va se concentrer dans un premier temps sur les livres pour les 0-5 ans. D’abord parce que parmi mon entourage, il y a peu d’enfants de plus de 5 ans, ensuite parce que c’est une tranche d’âge qui me concerne directement, et enfin parce que j’en profite pour mettre le Jérôme au jus (j’ai récemment sorti à un jeune collègue qui n’arrive pas à s’intéresser à la littérature jeunesse de faire des enfants, l’effet sur mon tendre époux a été radical !).

Pourquoi commencer par un sommaire me demanderez-vous ? Pour vous laisser le temps de jeter un œil à leurs bouquins si l’envie vous en prend. Voilà.

  • Pierrick Bisinski
  • Éric Carle
  • Delphine Chedru
  • Malika Doray
  • Bénédicte Guettier
  • Émile Jadoul
  • Ken Kimura
  • Ole Könnecke
  • Didier Lévy
  • David McKee
  • Édouard Manceau
  • Tatsu Nagata
  • Martine Perrin
  • Pittau & Gervais
  • Alex Sanders
  • Maurice Sendak
  • Hervé Tullet
  • Fiona Watt
  • Mélanie Watt

Accessoirement, quand je dis 0-5 ans, que votre enfant en a 7, NE LE PRIVEZ PAS !!!

Pareil, ce n’est pas parce qu’un livre est cartonné qu’un enfant de 4 ans n’a pas le droit de le lire.

Autant un livre trop difficile pour l’enfant, ça peut juste le décourager, autant un livre « trop facile » n’est jamais trop facile. J’aime à dire que je lis des livres pour les tout-petits à 30 ans passés, alors pourquoi un enfant de 10 ans n’aurait pas le droit de les lire aussi ? Si un enfant veut lire, laissez-le lire ce qu’il veut, schtroumpf de schtroumpf !!!

NB : Pour tous les loisirs jeunesse (lecture, films, musique, jeux, etc.), pensez aussi à visiter le blog de SuperChouette. Leurs références sont toujours excellentes.

NB 2 : On est dimanche, avez-vous été sur K.BD ?

De retour de Saintonge

Les valises sont encore dans l’entrée, ainsi que les sacs de bouquins. Quand elle ne fait pas la sieste, la Gussette est heureuse comme Ulysse de retrouver ses parents (hors de question de laisser sa maman aller chez la kiné sans elle ce matin, tant pis s’il faut abandonner son papa à son triste sort pour cela*) et court partout dans la maison, MAIS…

Mais nous avons passé un week-end de folie sans enfant !

Mais nous avons passé des heures dans les files de dédicaces et les expos.

Mais nous avons mangé comme des cochons des trucs pas diététiques du tout.

Mais on a goûté senti le vieux marc du grand-père de Mo’ (surnommé le Papi Paulo)**.

Mais nous avons été à la soirée AFTER PAPER au Kennedy, et même après la bataille (il y avait une super projection au même moment), on a croisé des tonnes d’auteurs.

Mais Jason Shiga est venu me saluer en pleine soirée et ça fait drôlement bizarre !

Mais on s’est fait une soirée Mont d’Or de brutasses.

Mais on a encore passé le week-end avec les gens de K.BD et c’était bien.

Mais… demain on reprend le chemin du boulot et ça c’est vachement moins classe !

Oui-oui, souvenez-vous les gens : ce week-end y’avait le festival international de la bande dessinée à Angoulême. Enfin faut vous réveiller un peu ! Faut suivre l’actualité quoi ! Que diable !!!

* YOUHOUUUU ! Un point contre la papaïte aigüe !!!

** Tellement fort que je suis tombée dans les pommes rien qu’en humant son parfum