Vache enragée

L’autre jour, je suis encore tombée sur un de ces nombreux articles de magazines qui encensent les bienfaits de l’allaitement maternel. Du genre de ceux qui ont une pub pour du lait en poudre sur la page d’en face en général. Un article qui m’a encore mise en rogne.

Il y a juste un point que je voudrais mettre au clair. Ça ne concerne pas seulement les femmes allaitantes, ça concerne tout le monde parce que ces femmes allaitantes sont soumises au poids du regard des autres, et c’est très souvent ce regard-là qui les incite à sevrer.

On nous dit un peu partout (et en particulier dans ce genre d’articles) : l’OMS préconise 6 mois d’allaitement exclusif. C’est faux ! Ou plutôt ce n’est que partiellement vrai. L’OMS préconise l’allaitement exclusif les 6 premiers mois de vie PUIS en accompagnement de la diversification alimentaire jusqu’au 2 ans de l’enfant AU MOINS.

A-t-on à ce point peur de traumatiser notre société biberonnée au lait en poudre qu’on fasse systématiquement disparaître la seconde partie de la phrase ?

On a bien sûr le droit de choisir de ne pas allaiter. Ce qui m’énerve ce n’est pas qu’on puisse donner le biberon à un enfant, mais qu’on sacrifie l’allaitement par : manque d’information / manque d’accompagnement / peur du regard des autres / toute raison stupide ne concernant pas directement l’enfant et sa mère. Aucune mention n’est inutile.

Gasconnade

Vous l’avez sans doute remarqué, je suis une grande adepte des superlatifs et autres exagérations. C’est comme ça, il faut toujours que j’en rajoute. Ce qui me perturbe quand même un petit peu, parce que j’ai beau remonter tous les arbres généalogiques de ma Môman, y’a bien des Normands, des Dunkerquois, des Irlandais, des Prussiens, des Suédois… Y’a pas de Marseillais ! Et là, ça colle vraiment pas, parce que même si Bordeaux et Marseille sont toutes les deux en Occitanie, c’est quand même pas la porte à côté non plus hein…

Or dernièrement, je feuilletais la dernière acquisition littéraire de ladite Môman : un dictionnaire du parler Gascon. Et là, que vois-je ???

« Gasconnade (nf) : La gasconnade est au Gascon ce que la sardine est au Port de Marseille »

Alors là, tout va bien, je suis Gasconne jusqu’au bout des ongles, y’a pas de soucis !

Donc point de scrupules, je vais pouvoir en rajouter des tonnes sans avoir à me cacher, tout ça n’a rien à voir avec les Marseillais, ce sont des gasconnades !

Ou conduire, il faut choisir !

Y’a un truc super marrant sur les boîtes d’antibiotiques pour enfants et nourrissons (et donc pas pour les adultes), c’est ce logo :

Ne pas conduire sans avoir lu la notice

Gussette étant largement soumise aux otites, je vous laisse imaginer que l’État a souvent les oreilles qui sifflent quand on se moque de ses lois stupides.

Sauf qu’en fait, Jérôme s’est rendu compte que si si, c’était important de mettre ce logo. Par exemple, quand Gussette est malade, elle n’a pas le droit d’utiliser ceci :

Voiture enfantsans quoi elle risque de foncer dans la litière du chat !

Homo-micro

Oh vous savez, moi, la télé… J’l’ai pas et j’la r’garde pas. Ça me permet de faire un minimum des trucs que j’ai à faire. Pis t’façon, à Lacanau, pour regarder la télé, faut mettre une parabole toute moche sur la jolie maison sinon ça passe pas les pins (oui bon, y’a déjà une parabole toute moche : celle des voisins 😦 ). Mais même depuis cet îlot désertique et préservé de toute onde télévisuelle que Jérôme et moi avons implanté en plein Lacanau, je suis plus ou moins au courant de l’actualité.

Je parle pas du Mali, je l’ai appris 3 jours après, merci Jérôme (isolation, îlot désertique, pas la télé, tout ça…) mais d’un truc qui traine depuis plus longtemps, comme ça ça a largement eu le temps d’arriver jusqu’à mes ‘tites zoreilles : le « mariage pour tous » qu’ils appellent ça pour faire joli.

Alors les homophobes, hop-hop-hop, ouste dehors on veut pas de ça ici. Je veux bien qu’on soit contre le mariage homosexuel, mais uniquement pour de bonnes raisons. L’intolérance n’en est pas une.

Donc tout ça pour vous envoyer lire un petit pavé très instructif (comme toujours) chez Maître Éolas. Enfin là ce n’est que la première partie, tremblez carcasses.

A lire également chez lui sa très intéressante analyse de la notion de laïcité dans le droit français. Dis comme ça ça peut sembler barbare, mais Maître Éolas est très intéressant en terme de vulgarisation du droit.

Et événement

Ah oui, sinon aujourd’hui y’a un événement un vrai : pour célébrer son troisième anniversaire, K.BD lance ce jour son premier prix K.BD. Et en plus, y’a une BD à gagner. C’est fou c’qu’on peut être généreux nous, rhâlâlâ…

Bon, en toute humilité vraiment, notre sélection officielle est vachement mieux que celle d’Angoulême hein (ben ouais, y’a mes deux chouchous qu’ils y sont même pas dans la sélection angoumoise), et en toute humilité, on décernera forcément le prix à une BD qu’elle déchire les Mamans Ourses. Et c’est là que vous intervenez : si vous trouvez qui obtiendra le prix et grosso merdo combien y’aura de participants à ce concours (pas la peine de me faire cracher les vers du nez, rien n’est joué à cette heure pour aucune des deux questions), ben vous pourrez choisir une BD parmi la sélection et c’est nous qu’on la paiera.

C’est fou c’qu’on peut être généreux nous, rhâlâlâ…

Ah oui pardon, je me répète

Bon hop-hop-hop, y’a pas de temps à perdre, on va pas y passer la nuit non plus, c’est que ça se passe.

Non-événement

Oh ben oui, ça faisait maintenant une bonne semaine que Gussette était en parfait état de santé, ça ne pouvait pas durer hein…

Hier matin, je disais justement à ma kiné:

« Je croise les doigts, pour l’instant on est passé à côté de la bronchiolite
Oh ben vous savez, la bronchiolite, on en fait toute une histoire, mais franchement, je ne vois pas pourquoi« 

Merci ma kiné d’avoir dédramatisé la chose et merci à ma Maman d’avoir dit « Oh mais elle a une bronchiolite cette petite Gussette » parce qu’à part qu’elle était malade, pénible, insupportable et pas bien du tout, j’aurais pas dit. Mais c’est vrai, ce sont bien des sifflements ça, c’est peut-être ça, ce truc bizarre par rapport à d’habitude….

Bref. Gussette est malade. Ce n’est pas vraiment original hein ?

Aujourd’hui un clip pourri : Home – et c’est fini !

Vous avez dû le remarquer, la plupart des clips que je vous ai montré sont plutôt vieux. Bien sûr certains font exception, mais je voulais terminer la série des clips pourris sur une note positive ; rassurez-vous, on n’a pas perdu la main, et cette fois-ci, c’est un truc largement diffusé !

Voilà, en voulant montrer que ses racines africaines font de lui un vrai Africain (il est né à Dakar, apprend-on sur Pédia), Tom Frager se la joue beau-gosse paternaliste. Échec critique.

Ouf, pas mécontente que ce soit terminé, je vais pouvoir laisser à nouveau ce blog à l’abandon \o/

Pour d’autres idées de clips pourris, pensez aussi à consulter les commentaires : , , , , , et . Voilà, maintenant on peut passer à la fin du monde !