Brico n’ co

Pour construire ou effectuer des travaux sur votre domicile, trois choix s’offrent à vous. « En arrière » peut être un solution intelligente notez : le gars économise sa part des 10 000 PO au lieu de faire une croix dessus. Mais cela ne fait pas partie des trois choix que je vous propose :

  • faire uniquement appel à des professionnels. Si cette solution n’est pas 100% secure (aucune ne l’est de toutes façons), et autrement plus coûteuse, elle représente l’incommensurable avantage de vous épargner les épreuves qui font le thème de cette note,
  • faire tous les travaux vous-même,
  • faire appel à des professionnels tout en gardant une part des travaux pour votre pomme.

Dans les deux derniers cas, il vous faudra, à un moment ou à un autre, franchir le seuil d’un magasin spécialisé en bricolage. L’objet de cette note consiste à vous faire part de notre expérience en la matière, car de notre côté, nous avons eu recours à la troisième solution.

Commençons par Brico Merlo. Moins chers que la moyenne, mais pas tout à fait du premier prix comme à Brico Discount, nous y avons dépensé un certain nombre de nos deniers. Une expérience inoubliable !

Alors d’abord, quand vous vous rendez chez Brico Merlo, n’escomptez point y « passer rapidos », car il est impossible d’y passer mois d’une heure pour un achat simple du type « commande de carrelage, choix fait et métrage de la surface établi ». Si en plus vous envisagez de profiter de ce passage pour acheter quelques pinceaux neufs et 2-3 poignées de porte, prévoyez l’après-midi, c’est indispensable. Oui car vous ne trouverez jamais du carrelage en quantité suffisante en stock, sauf si vous pensez mettre un carreau de chaque modèle dans votre salon. Donc vous commandez. Donc vous passez par le vendeur, normal. Comme toutes les personnes venues acheter du carrelage. 2 minutes de repérage pour vérifier le carrelage en conditions réelles (Internet ou le catalogue ne sont pas forcément fiables), ½h d’attente, 20 minutes de commande (surtout si vous avez commis l’erreur de faire faire un devis au préalable, allez comprendre), 10 minutes pour passer en caisse présenter 1 malheureux bon de commande. Si vous avez choisi l’option « achats complémentaires », le passage en caisse s’allonge à ½h, car il y aura forcément un problème d’étiquetage quelque part.

Une fois que la commande est arrivée (Brico Merlo, dans son immense mansuétude, vous a prévenu par texto ET par courrier. Ouf, on a réchappé au recommandé AR !) et que par un miracle incroyable, vous avez trouvé un véhicule pour ramener tout ça sur le chantier, vient le moment tant attendu de la pose.

Et c’est là que vous vous rendez compte de la baleine sous le rocher. Alors Brico Merlo, c’est peut-être un peu moins cher qu’ailleurs, mais ça vous a quand même coûté un bras et demi, et leurs produits sont passablement schtroumpfiques. Le carrelage pas droit, la hotte défoncée (après passage de commande, se retrouver avec de la came qui avait déjà été retournée, je trouve ça vraiment moyen), les produits incomplets (visserie ou raccords PVC manquants…), les produits qui vous lâchent au montage, les métrages incorrects après découpes (y’a plus qu’à retourner en magasin pour compléter en espérant qu’ils fassent encore ce modèle-là), les couleurs de peinture qui ne correspondent pas à la demande, les produits qu’ils ne font plus,… Brico Merlo, on en a gros !

Mais il ne faut pas taper sur Brico Merlo parce qu’en fait, c’est partout pareil, c’est juste que c’est chez eux qu’on a été le plus souvent ! Pour preuve : nos portes intérieures, nous avons choisi de les prendre de qualité. 200€ la porte chez Brico Jumo. A ce prix, nous escomptons qu’elles soient à la fois jolies et solides. Disons qu’il ne me paraît pas exagéré de demander à ce que les montants supportent les travaux, parce que bon, monter des portes APRES les travaux c’est stupide.

Alors quand Jérôme et son équipe d’esclaves ont commencé à peindre les murs en mettant du scotch papier sur les montants, scotch spécialement adapté à la tâche pour laquelle il a été utilisé, et qu’au moment de le retirer, le film de couleur du montant est venu avec, on a moyennement apprécié. Inutile d’aller râler : la porte, elle est montée, elle est montée, on va pas péter la cloison pour ramener le montant chez Brico Jumo. Mais du coup, pour la peinture, les esclaves se sont bien galérés pour faire les tours de portes sans scotch protecteur. Des shoots apparaissent ça et là, les portes sont usées, dans l’appart (lieu de la première expérience), la pellicule couleur est arrachée en de multiples endroits. Comment réparer tout ça ? La question reste entière, car je ne me vois pas partir la porte sous le bras pour acheter les couleurs qui vont bien et me refaire un trompe-l’œil au pinceau sur 10 montants de portes recto-verso. Donc pour l’instant c’est moche, pour 200€ la porte. Merci Brico Jumo !

Reste Brico Lacano. Malgré sa récente affiliation à Brico Navigo, Brico Lacano a gardé son ambiance « petite quincaillerie de village » : des vendeurs disponibles, aimables, serviables, rapides et pleins de bons conseils, un choix mini et des prix maxis. Super pour dépanner (en plus c’est à côté) mais pas plus. Je ne parle pas du Brico Lacano Gedimo, leur réputation les a précédé, nous n’y avons pas mis les pieds.

En plus, dans les magasins de bricolage (dans lesquels vous allez passer plusieurs heures d’affilée, je rappelle) il n’y a aucun espace prévu pour le lange et l’alimentation des enfants en très bas âge, et ça c’est plutôt rédhibitoire quand on est en train de concevoir le nid douillet destiné à accueillir une famille élargie à plus de deux personnes.

Bref en matos de bricolage et matériaux, qu’est-ce qui marche chez nous ? Le matos de pros. Jérôme a soigneusement choisi ses artisans pour leurs compétences, et comme dit l’adage : « Un mauvais ouvrier a toujours des mauvais outils ». Donc pour bien bosser, ils ont rigoureusement sélectionné leurs fournisseurs. C’est sûr, ça coûte plus cher hein. Allez dire ça à la banque.
Attention, cette dernière assertion ne fonctionne qu’après sélection rigoureuse des professionnels appelés à intervenir sur votre chantier. Ne vous fiez pas au premier venu : dans le bâtiment, cette attitude est source d’arnaques et de malfaçons. Ne dites pas que je ne vous ai pas prévenu !

 

 

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Brico n’ co »

  1. On est allés se fournir chez les fournisseurs d’artisans triés sur le volet (= ceux dont les coordonnées font le tour du lotissement, et dont on peut admirer le travail chez les voisins). Ca veut aps dire que ça a pas chié sur les délais, mais la qualité y était. 🙂

    1. Oui les délais des fournisseurs d’artisans sont parfois… aléatoires. On a eu ce problème avec les menuiseries extérieures. Le plaquiste s’est vu commencer à tirer les rails avant que la maison ne soit hors d’eau hors d’air !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s