Article de mode

L’un des grands plaisirs, quand on a un enfant, c’est de l’habiller.

Pas le fait de lui enfiler son pull hein. Ça au contraire, c’est plutôt la galère. A noter que Jérôme a finalement remballé son refrain du début « Non non, vas-y, habille-la toi. Moi j’ai jamais joué à la poupée » quand il a finit par comprendre qu’un bébé qui bouge, qui braille et à qui on peut potentiellement faire mal n’a pas grand chose à voir avec une poupée, et que Barbie est autrement plus facile à manipuler (je crains qu’il ne teste l’opération dans les années à venir… il faut que je trouve un truc pour persuader ma fille qu’elle préfère les petites voitures).

Donc non, pas l’action de l’habiller, mais plutôt celle de choisir puis d’admirer la merveille. Ça, ça se rapporte déjà beaucoup plus à la poupée Barbie. Ouais parce que pour les bébés, les créateurs se déchainent. Je suis régulièrement jalouse des fringues trop belles de ma fille. Genre « Han ! Une robe boule ! J’en veux une depuis des années ! ». Si on décode, ça veut bien dire que Gussette est 100 fois mieux habillée que moi (heureusement d’ailleurs, parce que ce n’est pas très très difficile en fait).

Mais il y a, à ce phénomène, un revers de la médaille. C’est qu’un bébé, ça pousse très très très vite. « Argh ! La petite robe de Tatie Mannick est DÉJÀ immettable ! » ou « Arf ! On n’a pu mettre ce joli pull qu’UNE SEULE FOIS« . Bref, en fait, les vêtements pour bébé sont une véritable torture. Il faut régulièrement trier et évacuer ce qui est trop petit et ça me brise le cœur à chaque fois.

A défaut d’être une fashion victim, je suis la fashion victim de mon bébé…

 

Non cet article n’avait rien à voir avec les soldes, je ne suis décidément pas à la page !

Publicités

7 réflexions au sujet de « Article de mode »

  1. Jouer aux majorette avec le garage (celui avec « l’accès toboggan en spirale ») et les courses automobile, ça je gère !
    Ah, et je peux aussi lui apprendre à tirer avec un pistolet à fléchettes sur des petits soldats gardant un château fort… j’ai toujours été doué pour les assortiments, tu peux me confier le soin d’habiller la petite les yeux fermés (oui oui, fermés j’ai dit).

  2. Ah les habits de bébé !
    Tout un poème !
    Pleins de trucs mignons qu’on ne mettra qu’une fois ou deux et qui te coûtent 2 bras et demi !

    Et pour peu que tu prennes de la marque parce que tu es fashion victim, tu te retrouves avec le déficit budgétaire de la Grèce et de l’Espagne cumulés.

    Que du bonheur, on vous dit !

    1. Jérôme répond : « Grèce et Espagne cumulés, ça fait mal au c*** » XD

      Pour le budget, c’est là qu’on apprécie de récupérer les fringues des cousines, et c’est là que je remercie Gussette de ne pas avoir été Gus, parce que les petites robes sur un petit mec ça ne l’aurait pas trop fait (déjà que je me suis vue reprocher d’avoir mis un pyjama BLEU à Gussette à la maternité….), et que là, ça m’aurait effectivement coûté deux bras et demi de racheter toutes les fringues.

  3. Ping : Les godasses «

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s