Le bon lolo de Maman

Quand je suis tombée enceinte, je savais que j’allaiterais. Ce n’est pas vraiment une décision que j’ai prise, ça me paraissait juste évident.

Au début, je pensais allaiter 3 mois, si j’arrivais jusque là (de toutes façons, il n’y a que les baba-cools extrémistes du bio qui vont au-delà). Comme la plupart des femmes finalement, ce que, avec le recul, je trouve triste (je deviens une baba-cool extrémiste donc) . La mise en place n’a pas été évidente, les habitués s’en sont sans doute rendu compte, mais après 1 mois 1/2, Gussette et moi on a trouvé notre rythme de croisière. Avec parfois des petites surprises, toujours, parce qu’avec un bébé, on ne peut jamais se reposer sur ses lauriers, mais voilà, depuis, on est bien toutes les 2.

Alors à l’idée que la semaine prochaine, Gussette commence l’adaptation chez la nounou, et que dans un mois je reprends le boulot (et contre toute attente, j’ai hâte de faire autre chose que de m’occuper de mon bébé !), ça me fait mal. Tout ce travail au quotidien pour qu’on y arrive toutes les deux et qu’on y prenne plaisir, et qu’on s’arrête là comme ça, alors qu’aucune de nous n’en a envie, ben c’est niet !

Quand j’ai commencé à réfléchir à poursuivre au-delà des 3 mois, Gussette tétait encore toutes les 2h. A raison de 10h par jour chez l’ass’ mat’, et sachant que mes tentatives de tirage avec le Avent manuel d’Aurélie n’étaient franchement pas concluantes (pour notre séance ciné, j’ai laissé 2 fois 120ml à Beau-Papa et Belle-Belle-Maman : 4 tirages commencés l’avant-veille !), je ne me voyais pas assurer la poursuite d’un allaitement complet. L’alternative, bien sûr, c’est l’allaitement mixte. J’en avais parlé à la puéricultrice de Saint-Médard qui m’avait confortée dans cette décision. Puis j’ai vaguement abordé le sujet avec ma sage-femme qui m’avait orienté dans une organisation en mixte, mais tout au fond, je n’étais toujours pas convaincue et je n’arrivais pas à me décider une bonne fois pour toute à acheter une boîte de lait en poudre.

Il y a deux semaines, j’ai décidé de me secouer. Il fallait que je prenne une décision vite parce que soit je passais en mixte et il fallait commencer à intégrer du lait premier âge, soit je poursuivais en intégral et il fallait que je commence à tirer du lait. Très étrangement, c’est une discussion avec ma responsable qui m’a ouvert les yeux : je voulais poursuivre un allaitement intégral ! C’est assez curieux, puisqu’en général, au boulot, on vous incite plutôt à passer au biberon, mais bon, Jacqueline est attachée à tout ce qui est naturel (le bio, l’AMAP, l’allaitement, le cododo, tout ça… Une baba-cool extrémiste du bio ^^), et c’est la première fois que quelqu’un a émis tout haut la possibilité que je tire mon lait pour la nounou. Voilà, ça m’a réveillée. Je veux au moins essayer. Si je n’y arrive pas je passerai au mixte (encore que je n’en ai même plus envie), mais si je ne tente pas de tirer mon lait, je crois que je le regretterai longtemps.

J’ai donc appelé la PMI pour avoir une ordonnance pour un tire-lait double pompage et la pharmacie m’a filé un truc monstrueux. En fait, après enquête, le Kitett de base est le seul tire-lait intégralement remboursé par la Sécu. Ce qui est très con, parce qu’il n’y a rien de pire pour décourager les mères qui veulent tenter le coup*. Ce machin doit dater des années 50, il est gros et bruyant (pour emmener au boulot, déjà, bonjour la discrétion et l’encombrement, et en plus, c’est un coup à bloquer la mère psychologiquement), il est inefficace ( le Avent manuel tire plus que cette horreur), il est douloureux, et en prime les téterelles font toutes la même taille et elles ne me conviennent pas. Alors j’informe au passage les pharmacies et la Sécu que Kitett a sorti un nouveau modèle, le Fisio, qui est beaucoup mieux tant qu’à faire, s’ils insistent à vouloir filer du Kitett !!! Enfin bon, ce sont toujours les mêmes téterelles, donc moi ça ne me va pas. J’ai commandé hier le Lactaline d’Ameda qui arrivait ce matin à 9h à la pharmacie. J’irai le chercher toute à l’heure quand Gussette se réveillera (et oui, elle dort !). C’est le tire-lait le plus adapté à la reprise du travail puisque c’est le seul tire-lait double pompage (les deux titis en même temps) qui soit à la fois léger, pas encombrant, assez silencieux et efficace (gagner du temps, quand on tire son lait au travail, c’est primordial). Il me coûtera un peu plus cher que le Kitett, mais pas autant que la Rolls des tire-laits (qui n’est pas vraiment adaptée au travail en plus : ça ne se fait pas d’aller travailler en Rolls). Moi j’ai pris la Jaguar. Jérôme vous le dira, j’aime les Jaguars**.

Alors avant de ramener mon Kitett de l’Enfer, je suis partie farfouiller sur Internet et je suis tombée sur un blog formidable ! A tire d’aile est un blog tenu par une consultante en lactation, il est consacré à la poursuite de l’allaitement après la reprise du travail, il fourmille de bons conseils, de bonnes idées, de témoignages, sans aucune stigmatisation, sans forcer la main, très réaliste, c’est une véritable mine d’or. J’y ai passé les 2 ou 3 derniers jours (comme d’habitude, au bout de 24h Jérôme me regarde : « Mais tu es encore là-dessus ??? » Oui, quand j’aime un blog, je le lis à fond, et là en plus, c’est vraiment utile), et depuis, j’y crois encore plus : Gussette boira le bon lolo de Maman chez la nounou (qui n’y voit pas d’inconvénient majeur \o/ ). Enfin, si ça se passe bien, parce que même la tenancière des lieux, Véronique Darmangeat, le dit : des fois, ça ne marche pas. MAIS ce blog prouve que c’est possible, alors on fonce !

 

EDIT : Bon des fois je devrais me taire. Plus de détails plus tard…

 

* L’allaitement maternel est reconnu comme étant la meilleure solution en terme de santé à court et à long terme pour la mère ET pour le bébé. Je ne vais pas entrer dans les détails (d’autres le font), mais poursuivre l’allaitement maternel est une véritable économie pour tout le monde, à commencer par la Sécu, alors rembourser des tire-laits efficaces et promouvoir la poursuite de l’allaitement au travail serait clairement une bonne idée pour réduire le trou de la Sécurité Sociale !
Au passage je rappelle les recommandations de l’OMS en terme d’allaitement, valables pour tous les pays du monde : 6 mois d’allaitement maternel exclusif, puis poursuite de l’allaitement après l’intégration de solides jusqu’aux 2 ans de l’enfant ou plus. Les tire-laits électriques sont remboursés par la Sécu jusqu’au premier anniversaire du bébé. Y’a un hic.
(Bon c’est définitif, je deviens une baba-cool extrémiste !)

** Extrait d’une conversation sur les quais de Bordeaux il y a quelques années :
– Oh je ne suis pas exigeante en terme de voiture. Ah ben tiens, comme celle-là là-bas, elle est sympa, elle me plait bien !
– …
– …
– Angélique, c’est une Jaguar.
– Ah.

Publicités

12 réflexions au sujet de « Le bon lolo de Maman »

  1. BABA Cool POWA !

    L’allaitement, c’est bien ! Les mamans galèrent au départ mais après elles sont heureuses !

    Et surtout, l’allaitement, ça veut dire QUE LE PAPA N’A PAS A SE LEVER LA NUIT POUR FAIRE LE BIBERON !!

    Comment ça je suis partisan ? 😉

  2. Bon donc hier j’ai posté un peu vite. Au lieu de ma Jaguar, j’ai une Ferrari (à considérer que Ferrari et Rolls appartiennent toutes les deux à BMW, ce qui n’est en fait pas le cas). Le problème de la Ferrari, c’est qu’elle est voyante et moche (j’assume mon point de vue, si si), et que pareil : ça ne se fait pas d’aller travailler en Ferrari. Mais c’est un tire-lait très efficace (au moins autant que la Jaguar), qui roule très bien et qui reste largement préférable à la Simca 1000. Sauf que mon pharmacien a voulu faire vite pour que je l’ai rapidement et qu’il n’a pas vérifié : il n’a pas pris le système en double pompage. Donc je n’ai pas encore testé, je dois aller chercher le nouveau système ce matin.

    Et puis concernant mon super allaitement qui est trop bien, j’ai abordé hier avec ma sage-femme un problème de baisse de lactation, et il s’avère en fait que la demoiselle se reposait sur ses lauriers et ne tétait pas assez (et aussi je n’ai pas su lire les signes qu’elle m’envoyait : je suis définitivement une mauvaise mère), d’où ma baisse de lactation et une petite perte de poids pour Gussette. Elle (la sage-femme hein, pas Gussette) a repris en main mon allaitement, j’ai donc un bébé accroché au téton quasi-constamment, ce qui complique considérablement ma mobilité !

  3. Coucou !

    Pour ma part j’ai allaité pendant 2 mois en travaillant.
    – Concernant le tire-lait électrique double, j’ai eu droit au Lactaline de Medela, mais pas le blanc, le bleu (modèle d’avant apparemment). Quand je l’ai commandé je fréquentais des gens de la LLL, donc je n’ai même pas essayé le Kitett. De toutes façons, il y a peu de choses que ma mutuelle ne rembourse pas… donc je ne m’étais pas posé la question !
    – Niveau bruit / encombrement…. je n’ai jamais imaginé l’emmener au boulot (sans parler des détails de prise électrique ou d’intimité). J’avais toujours le avent manuel dans mon sac en cas de nécessité, mais je ne m’en suis finalement jamais servi (il m’est arrivé de souffrir le soir dans un métro blindé – que tu ne peux pas expliquer que tu as les seins blindés de lait et qu’ils sont super sensibles !)
    – Du coup, pour l’organisation, c’était réglé comme du papier à musique :
    0. J’avais un peu de réserves au congélateur
    1. Je me lève, je tire un bib (30 minutes environ tout compris)
    2. Corwin se réveille, il tête
    3. Pendant la journée, Corwin avait 3 bibs : 1 frais, 1 dégelé, et 1 troisième frais ou dégelé selon les stocks
    4. En fin de journée, je tirai 1 autre bib et Corwin avait sa dernière tétée (le bib du soir n’étais pas toujours plein)
    ET, TRES IMPORTANT : le samedi et le dimanche, surtout pas de relâche, je tirai 1 voire 2 bibs chaque jour pour rattraper tout ce qui avait été dégelé dans la semaine.

    Avec ce rythme, j’avais commencé à congeler 3 semaines avant la reprise, j’ai tenu 2 mois avant de ne plus avoir de réserves au congélateur.

    D’autres détails pratiques qui vont t’intéresser :
    – pour congeler, préférer les sacs à glaçons plutôt que des pots ou contenants avec une quantité précise. Tu ne tireras pas tout à fait la même quantité à chaque fois, tu ne voudras pas mélanger au moment où tu congèles (tu dégèles toujours les plus vieux en premier), et pour ma part tous les matins je me prenais la tête en calculs pour pouvoir préparer des bibs de 120 pour la nounou.
    – le feutre velleda c’est très bien pour marquer sur les bibs pour savoir lequel il faut consommer en 1er !
    – j’ai arrêté de stériliser quand j’ai repris le boulot
    – quand bébé et maman sont là en même temps, hors de question de donner des bibs de laits tirés ! Le sein directement c’est quand même bien plus agréable pour tout le monde, et en plus c’est meilleur pour la santé.

    Euh voilà, je crois que j’ai tout dit. Si tu as des questions tu peux m’appeler, hein ! Commence les stocks dès que tu peux, ça part très vite.
    Et sinon pour mon 2ème bébé qui ne va pas tarder, j’ai l’intention d’allaiter un max, oui, mais pas de refaire un allaitement exclusif tout en travaillant. J’espère que tout se passera bien avec du mixte : tétée le matin et le soir, poudre la journée ! Et bien sûr, commencer la poudre le plus tard possible, et continuer en mixte le plus longtemps possible.

    Soizic

    P.S. Mon meilleur argument pro-allaitement : jamais à cours de matériel quand tu n’es pas chez toi !

    1. Je vais réussir à faire des commentaires plus longs que tes posts 🙂 Mais c’est parce qu’on l’a attendu longtemps, celui-là….

      Et il faut que j’aille voir ce super blog « A tire d’Ailes »

    2. Merci pour tes idées. Moi je vais quand même tirer au boulot, parce que bon : 10h par jour… Argh quoi ! La question de l’intimité est un peu plus complexe : peu d’espaces possibles :/ On a quand même acheté une boîte de LA pour le cas où. Et puis ma Ferrari (le même que toi donc ^^) est plutôt silencieuse en fait. Je me demande juste si je n’ai pas un problème de taille de téterelle à gauche quand même.
      Puisque tu as eu le même que moi : quand tu stérilisais, tu utilisais quelle méthode ?

      Pour les réserves au congélo, c’est un peu compliqué, j’essaie d’en faire mais ça n’avance pas très vite. Par contre j’ai acheté les sacs à glaçons sur tes conseils, et j’ai vu des témoignages qui précisait que ça permettait de décongeler des petites quantités en cas de besoin : pas bête !

      1. Réponse à ta question : pour stériliser, j’avais 2 méthodes selon les cas :
        – une grande casserole d’eau bouillante (je ne me rappelle plus combien de temps il faut, tu trouveras l’info facilement)
        – stérilisation à froid : il faut un bac (qui ferme de préférence) et des pastilles à stériliser que tu trouveras au rayon bébé du supermarché (euh, peut-être pas à St Hélène, mais à St Médard sans pb). C’est plus facile mais très long.

        Sinon il parait que la stérilisation au micro-ondes c’est génial, ça prend 5 minutes et c’est toujours bien fait. Mais je n’ai pas eu le loisir d’essayer !

        A part ça, si tu peux tirer au boulot, en effet c’est plus agréable pour maman 😉 Réfléchis aussi au stockage du lait tiré dans la journée (si tu as un frigo au boulot c’est bon, pour ma part je ne pouvais pas être sûre d’en avoir un).

  4. la stérilisation à chaud dans la grande casserole d’eau, ma soeur fait 10 minutes !

    Comme quoi ça sert de garder mon neveu Valentin. (qui là fait des abdos en essayant d’attraper son mobile)

    1. J’utilise le micro-ondes d’habitude, mais la notice rédigée par le fournisseur (pas le constructeur) contre-indique cette méthode d’où ma question. J’aurais voulu savoir si vous aviez testé sur medela, mais apparemment non donc. Merci 🙂

      1. Tu as le kit où tu peux mettre les bibs et ça stérilise à la vapeur avec la chaleur du micro-ondes ?
        Je suppose que si il déconseille cette méthode, c’est parce que le plastique des biberons n’aime pas trop la chaleur (les histoires de bisphénol, c’est valable surtout lorsqu’on chauffe le plastique), et en plus le principe du micro-ondes est de mélanger les particules, donc je suppose que les biberons s’abîment encore plus si on les chauffe via micro-ondes.
        Je t’avoue que c’est pour ça que j’ai stérilisé à froid dès que je pouvais pour Corwin. Mais à froid, c’est long et ça sent la javel à la fin…. Les lolos c’est quand même bien mieux 😉
        Sinon, dans tous les cas, on te dira que la stérilisation n’est pas indispensable, et qu’il vaut mieux laver soigneusement avec du savon que de laver vite-fait puis stériliser. Pour Corwin j’ai arrêté de stériliser pour ses 3 mois.

  5. Pour Virginie, j’ai stérilisé les bibs dans stérilisateur à chaud, pour toi à froid avec odeur javel et pour Mannick, j’ai arrêté rapidement après oublie du stérilisateur à chaud et éclatement des biberons en verre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s