L’actualité mon c***l

Régulièrement, aux infos, on en entend des vertes et des pas mûres sur les fonctionnaires. Ce n’est pas aujourd’hui qu’on y a réchappé puisque entre 8h (allumage de la radio) et 10h (fin de l’émission de Bourdin), la Fonction Publique en a encore pris pour son grade. Alors certes, J.-J. Bourdin n’a cessé de dire tout du long qu’il fallait arrêter de stigmatiser le public et le privé, mais bon, la consultation du jour c’était quand même « les fonctionnaires sont-ils des privilégiés ? », et évidemment l’émission s’est terminée sur un joli « oui » à 62%.

N’empêche que si je suis fonctionnaire, ce n’est pas tout à fait par choix, c’est juste que pour faire de la communication publique, bosser dans le service public c’est un peu obligé. Au passage je suis ravie de signaler que je ne fais même pas mon boulot, parce que dans la Fonction Publique on vous embauche pour pouvoir vous mettre à votre vrai poste « quand il y aura de la place » et après on vous entube. Alors bon, je ne me plains pas forcément, bibliothécaire y’a pire comme placard, mais un bac+4 pour toucher à peine plus que le SMIC, je suis enchantée ! « Oui mais vous avez la sécurité de l’emploi ». Oui, et aussi des avertissements et des blâmes dès que vous vous investissez un peu, mais que votre patron n’a pas envie de se bouger. Et puis le harcèlement moral pour faire partir les collègues encombrants ça existe aussi.

Alors je ne dis pas, il y en a qui profitent, c’est vrai. Comme partout. Il y a des incompétents, c’est vrai. Comme partout. Mais beaucoup moins qu’on ne veut bien le laisser croire parce que c’est toujours facile de juger les gens quand on ne connait pas leur travail. Je suis loin d’être tendre avec les fonctionnaires d’une façon générale, mais je ne suis pas tendre non plus avec un type du privé s’il fait mal son job, de la même façon que je suis contente quand un fonctionnaire ou un privé est efficace.

Qu’on arrête les histoires de privilèges dans la Fonction Publique, de salaires, de 13° mois dans le privé… Qu’on mette tout le monde à la même enseigne. Moi je veux bien faire une croix sur mes avantages, je veux juste pouvoir faire le métier que j’aime, être reconnue dans mon travail et être payée en conséquence, parce que le bénévolat pour des cons, c’est non (en tant que fonctionnaire, j’ai toujours bossé pour le contribuable, mais malheureusement dans la réalité, ce n’est pas le contribuable mon patron).

Au risque de me répéter, si je peux dissuader ma progéniture de suivre ma voie, je le ferai. Être fonctionnaire, c’est la merde (et pourtant mon père m’avait prévenue), et les beaux sentiments genre se mettre au service des Français, ben c’est du pipeau.

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’actualité mon c***l »

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi !

    Le problème, c’est que certains en profitent vraiment, du statut de fonctionnaire, pour pas en foutre une rame ! Et que eux, on peut pas forcément les virer ou quoi que ce soit.
    Personnellement, je souhaite bosser dans le service public territorial, pas être fonctionnaire !
    Je suis pour qu’on arrête les soit-disant privilèges, qu’on nous gère comme dans le privé ! Mais alors avec TOUS les avantages du privé !
    Et comme ça on foutra la paix à ceux qui veulent vraiment faire du service public et qui finalement ne font pas ça pour les « avantages » mais parce qu’ils aiment leur métier !

    Et en plus ça m’arrangerait bien parce que moi, j’ai pas le concours et que je trouve con d’embaucher des gens non pas sur leurs qualités et leur motivation mais simplement parce qu’ils ont réussi un concours, ce qui,c’est vrai, peut totalement les dispenser de se bouger après.

  2. je pense que jp peux en dire long sur les avantages de la fonction public!!!
    parce que des avantages dans la pénitentiaire, y en a pas vraiment!!
    ha si, c’est vrai, il a la sécurité de l’emploi, ben oui c’est pas demain que les prisons de France fermeront!!

  3. Je pense pas qu’il y ait beaucoup d’avantages à France télécom.(du temps ou c’était public)

    Pas de comité d’entreprise, pas de 13e voir 14e mois.
    Pas d’arbre de noël pour les enfants si tu cotises pas à une association montée par des fonctionnaires pour que les gamins puissent avoir quelques choses. Pareil pour les colos.

    Avantages : Pas de licenciement possible mais alors les placards, les jours sans boulot ou tu déprimes à mort, le salaire de misère par rapport au même boulot dans le privé.

    Avantages pour l’état : du personnel sur lequel on peux dire du mal, ce qui permet d’avoir un bouc émissaire. Pas de charges à reverser (ce qui explique le déficit de la sécu) En effet si l’état payait les cotisations de son personnel la sécu serait en positif)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s