Mauvaise mère

Mon blog c’est mon psy, je l’ai toujours dit. Moins onéreux (pour moi et pour la Sécu), plus disponible, pour un effet similaire. Alors aujourd’hui, je suis en mode dépressive, ça va être du lourd !

Être mère, c’est un rôle qui m’a toujours effrayée, je ne me suis jamais sentie capable de l’assurer et d’avoir la patience nécessaire. Et puis finalement j’ai dû imaginer que je pourrais le faire et j’ai donné la vie à une petite fille merveilleuse. Mais moi, je le suis beaucoup moins, merveilleuse.

Un mois après sa naissance, je ne comprends toujours pas ses besoins et les raisons de ses pleurs. En ce moment c’est pire que tout. Elle pleure beaucoup, dort peu (sauf la nuit… au moins son père est heureux), et en prime je n’arrive pas à mener un allaitement serein. Le tout étant certainement lié, d’ailleurs. Un coup elle demande le sein et ne tête pas, une autre fois elle fait les deux seins, les deux situations n’étant pas forcément en lien, et régulièrement elle s’énerve toute seule. Tout allait encore à peu près bien jusqu’à la fin de la semaine dernière pourtant (à part que je me sentais un peu dépassée, mais le problème ne venait que de moi à ce moment-là), mais ça a commencé à se dégrader vendredi avec un sommeil plus qu’absent.

Et puis ce week-end, nous avons fait nos premières sorties copains. Le samedi s’est très bien passé, j’ai pu me détendre tandis que les gens semblaient ravis de s’occuper de ma fille. Le dimanche a été beaucoup moins drôle : à chaque tétée, elle a passé une heure aux seins (notez le pluriel : elle ne me l’avait jamais fait avant). Les amies qui ont déjà allaité m’ont inondée de conseils. Sauf qu’ils ne me conviennent pas. Ce n’est pas comme ça que je veux mener mon allaitement, car non, le complément n’est pas la solution à une baisse de lactation, et non, les tétons en silicone ne règlent pas non plus mes problèmes de crevasses, au contraire. Ah, et la collègue de Jérôme (moins de 30 ans) aussi… « La tétée, c’est 2 fois 10 minutes, et c’est tout ». Et si Bébé a encore faim elle fait quoi ? Je croyais que cette méthode d’un autre temps n’existait plus que dans les livres des années 80…

Et en prime, depuis plusieurs semaines, une crevasse sur le téton droit refuse obstinément de se soigner malgré mes efforts et l’essai sur les ¾ des techniques existantes. Exceptée la Lansinoh… Je n’ai plus envie d’aller mettre les pieds à la pharmacie. Et acheter un truc qui coûte un bras avant de me rendre compte que c’est aussi inefficace que le reste, ça me motive moyennement.

Ce matin, j’ai trouvé le temps de tirer mon lait entre une tétée et deux pleurs pour soulager mon sein crevassé, j’ai réussi à sortir 50ml… Ma fille aura un mois demain et je ne tire que 50ml !!! Sur le sein qu’elle tête le mieux !!! Pourtant jusque là, elle a bien suivi sa courbe de poids… Je ne comprends plus rien, je suis juste à bout.

A côté de ça, on me dit qu’il ne faut pas que j’angoisse ni que je stresse. Les enfants sont des éponges, tout ça… Sauf que ça ne m’empêche pas de ne pas y arriver, et ça me met d’autant plus la pression. Plus je prends sur moi et plus ça va mal, et dans l’histoire, c’est encore la petite qui trinque. On me dit aussi : repose-toi, sors, parle. Aujourd’hui j’ai fait une croix sur la sieste que j’arrive habituellement à m’accorder : Gussette n’a pas dormi. Les sorties tiennent tellement du marathon qu’elles sont plus épuisantes qu’autre chose. Parler consiste principalement à obtenir des points de vue qui s’opposent.

Dans les jours qui suivent l’accouchement, on peut faire appel à une sage-femme pour une visite à domicile. Trop bien. La mienne est venue le lendemain de la puéricultrice qui avait déjà répondu aux ¾ de mes questions, si bien que j’ai le sentiment de l’avoir faite venir pour rien. Par contre, un mois après, j’ai des tonnes de doutes et plus personne pour me donner de réponses, ce n’est pas prévu par la Sécu qu’une mère puisse être paumée.

Publicités

11 réflexions au sujet de « Mauvaise mère »

  1. Je ne crois pas que tu sois une mauvaise mère mais plutôt une femme normale. On est toutes passées par là…. moi c’était à J+8 mais j’ai vécu exactement la même chose que toi.

  2. bien dis soizic!!
    T’es loin d’être une mauvaise mère!!!
    J’en ai trois à la maison, et trois différentes, et encore maintenant je suis toujours pas sûr des besoins de Louise!!
    par exemple ce soir, Louise a décidé qu’elle ne voulait pas dormir, j’avoue, j’en connais la raison (les dents, hé oui, on y échappe pas) mais il n’empêche que je n’ai pas la solution pour qu’elle finisse par s’endormir sans hurler et réveiller ses sœurs et nous laisser dormir!! pour te donner une idée, la dernière fois qu’elle nous a fait ça, je me suis couché à 4h du mat pour me lever à 6h!!
    Et là, actuellement, elle est à coté de jp, la super patate, il est 23h50, et j’ai qu’une envie , c’est de me coucher, ben ça va pas être pour tout de suite!! 😦
    Enfin, tout ça pour dire que tu n’es pas une mauvaise mère, on passe toutes par ce stade quoiqu’on en dise!! hé oui, tu as le droit d’être fatigué, d’en avoir marre, et d’avoir envie de pleurer!!
    Et sinon, t’as une super grande sœur que tu peux appeler quand tu veux pour te plaindre! :p

  3. baby blues quand tu nous tiens !

    ça me rappelle une nuit alors que Corwin avait 15 jours : pleine nuit, impossible de le faire dormir, Soizic était naze, complètement dans le gaz, je me relevais toutes les 10 minutes pour bercer bébé qui se calmait et recommençait à qui mieux mieux ! Un cauchemar !
    Et j’ai craqué à 2h20 du mat’ ! J’ai hurlé, j’ai claqué la porte de la chambre à réveiller tout l’immeuble et suis aller dormir dans le salon !
    Ben, Corwin a plus rien dit après l’explosage de porte et s’est endormi !
    Comme quoi !

    Les voisins ont rien dit non plus et tout le monde s’est rendormi.

    Peut-être qu’il ne faut pas hésiter à montrer ta non-approbation à Gusette !

    1. Le baby blues à J+30, ça frôle la dépression post-partum carabinée non ? Non, je crois que j’ai surtout trop de points de vue contradictoires et beaucoup de fatigue aussi.

      Quant à ma désapprobation, ne crois pas que je n’ai pas déjà haussé le ton, de lassitude (et de désespoir), mais sur un bébé de 1 mois, bizarrement ça manque d’efficacité !

      Enfin merci pour vos petits mots, coups de fil et autres textos. Aujourd’hui ça va mieux, c’est contre le pédiatre que j’en ai… ça change !!!

  4. Je m’incruste, sans conseils à t’apporter parce que je n’y connais rien, mais juste pour te dire que je suis SURE que tu es une maman extraordinaire et que ta fille sera/est heureuse comme une reine. On dirait que c’est très courrant ce passage à vide des jeunes mamans, ça aide pas mais ça rassure peut-être un peu ? Je t’embrasse très fort, courrage !

  5. Comme mauvaise mère, tu as l’exemple de la tienne. J’avais une certaine tendance à fermer la porte pour ne pas vous entendre crier. C’est pratique et reposant.

    Bon courage. Gros bisous à vous 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s