Gus est…

… une Gussette ! Non décidément, on a cassé le moule à quéquette chez nous (ce sera donc la 8° fille consécutive de la famille Quoipette depuis son grand-père).

Sinon, « elle »* va bien, mais ne profite pas assez. Il parait que sa maman est trop agitée et ne se repose pas suffisamment. Vraiment, surprenante révélation ! En tous cas, il vaudrait mieux pour « elle »* de ne pas pointer le bout de son nez pendant les heures de pointe, « elle »* risquerait fort de ne pas voir la couleur de la maternité !

Et puisqu’on ne répète jamais assez ce genre de choses : son papa est formidable et d’une patience suicidaire.

Profitons-en au passage pour fêter un bon anniversaire au genou de Féfane

*Des guillemets parce qu’il va maintenant falloir s’habituer au changement de genre

Le digne Gus de son père

Pas de doute possible, Gus a hérité des gênes sportives de son Papa. Ce dernier espère tout de même que ses galipettes ne le prédestinent pas à devenir gymnaste, ça manque de virilité parait-il (on espère toujours qu’il ait aussi hérité d’un ou deux chromosomes Y)