Angoulême 2008 : we are back

A chaud et en vrac : week-end épuisant comme prévu. Sommeil réparateur au programme de cette nuit, bain de pieds pour toute la journée de demain. Froid les deux derniers jours, mais on a vu pire et la température se calmait à partir du milieu de journée. D’ailleurs j’ai profité du festival pour faire les soldes Pensif J’avais oublié de prendre un pull, alors comme y’avait du monde à la boulangerie pour acheter les sandwichs du midi (ou comme dit Rolly : « vous avez un ticket ? ») et que Camaieu en face faisait des pulls à 10€ j’en ai profité. Alors non, il n’est pas noir, mais comme ma priorité était d’aller vite et de trouver un pull à ma taille, j’ai pas été trop regardante sur la couleur : il est marron foncé Tire la langue 

Jeudi à peu près tranquille en terme de population, et vendredi un peu moins mais encore correct, mais du coup, nous on a speedé pour faire un max d’auteurs à ce moment-là, parce que les samedi-dimanche, c’est immonde ! Et d’ailleurs, j’ai eu des tonnes de dédicaces cette année, contrairement à Jérôme… pour une fois.

On a croisé Guarnido, il avait un peu les boules : alors qu’il vient de sortir un album jeunesse il n’a vu que des adultes aux séances de dédicaces et rencontres. Faut bien dire que pour les dédicaces, l’organisation ne favorisait pas franchement les enfants : tirage d’un ticket numéroté à 10h et tirage au sort 1h avant la séance. Moyen pour les enfants. Peut-être aurait-il été plus judicieux de faire une séance spéciale pour les enfants…

On est un peu écœuré par l’ambiance dans les files d’attente. Les fans de BD sont décidément plus cons de jour en jour. La dédicace est devenue une marchandise. Quid de la rencontre avec l’auteur ??? Et puis on a été au concert-BD de Thomas Fersen illustré par Sfar… Excellentissime Rire Et on a découvert un peu la BD chinoise, j’ai flashé sur un auteur… pas encore traduit en France Triste Mais ça va venir, il sera édité chez Casterman. Et merci Rolly pour les coups de mains, vraiment !

Et aussi, on a retrouvé ce resto pour lequel on avait flashé l’an dernier, la Calandrine. Le principe était que le resto mettait à disposition des clients du papiers et des crayons. On pouvait y laisser nos chefs-d’œuvre, et peut-être seraient-ils affichés. Justement, ça nous amusait de voir si nos dessins avaient été mis. Surtout celui de Juju de l’an dernier, qui valait le détour (la serveuse avait promis de l’y mettre… dans le coin enfants Yeux roulants). Mais apparemment, le resto a changé de proprios, y’a eu beaucoup de vide de fait parmi les dessins affichés et l’ambiance nous a paru moins sympa.

Le détail du week-end viendra prochainement sur Ben Dis… au fur et à mesure que nous y rentrerons les dédicaces, et puis Jérôme devrait faire son petit compte-rendu sur l’édito. Pour l’heure, dodo !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Angoulême 2008 : we are back »

  1. salut moi aussi j’ai un souci de balance j’ l’ai changé car elle ne marchait plus et a chaque fois que je monte dessus elle m’affiche du poids en moins (tu veux la marque? c’est une tefal ) bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s