Les aléas d’une soirée pourrie

Enfin, pas si pourrie que ça la soirée (celle du 15 mai) puisque je l’ai passée sur la console à avancer pas mal ma partie de Zelda.
En fait , ça s’est corsé à la micro-coupure, ou plus exactement la seconde qui a suivi la micro-coupure, quand je me suis rappelé que je n’avait pas sauvegardé ma partie de la soirée… Soit 2h1/2 de jeu de paumées. Ca fait mal, mais j’assume.
Ca s’est corsé un peu plus lorsque j’ai voulu voir comment les ordis avaient encaissé le choc, et que je me suis aperçue que le mien, non content d’être éteint, refusait obstinément de redémarrer. Diagnostic tempéré : plus d’ordi jusqu’aux prochaines courses (pas tout de suite, vu qu’entre la peinture à Lacanau et le week-end à Paris, il ne nous reste plus beaucoup de temps), mais bon, le prix d’une alim’ n’est pas ignominieusement horrible. Mon porte-feuille survivra.
Bon, quelques mauvaises nouvelles, mais pas si terrible que ça finalement cette soirée. Surtout que ce soir, mon ordi semble avoir rencontré quelque mystique gourou et vient de ressusciter !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s